UltraSound technology et e-commerce

Vendre mieux grâce aux technologies connectées

Être client n’est pas toujours gratifiant, mais parfois frustrant même… Et pourtant, les centres d’achats et les zones commerciales rivalisent de travaux de réfection  et modernisation, de nouvelles offres de services (stylisme, services de grooms, par ex.) voire de nouveaux horaires pour satisfaire et attirer leurs clientèles.

Je suis un client ne l’oubliez pas !

Comme beaucoup – voire tous – je magasine autant en ligne que dans des commerces réels et bien physiques, et la plupart du temps je me sens frustré du traitement qui m’est offert, soit en qualité de client que de client potentiel…

  • Sur le Web, peu de service personnalisé car en définitive le site Web est organisé souvent en catégories, sous-catégories, mots clés et les messages « personnels » qui me sont faits sont issus de l’historique de ma navigation la plupart du temps.
  • En magasin, l’esprit de la vente a souvent disparu : le personnel s’est transformé en caisse enregistreuse et ne se préoccupe pas vos attentes, ou à l’inverse,  se comporte en « sangsue » telle qu’à la moindre intervention on fuit le magasin.

Or un client a des attentes, des envies, des coups de cœur, des besoins… et n’est pas juste une carte de paiement.

La technologie mal-peu-pas maîtrisée

L’information aujourd’hui provient d’une multitude de sources distinctes, autant sur les produits, services que sur les personnes. On appelle cela le Big Data, une dimension que peu d’entreprises sont encore capable de gérer et d’apprivoiser. Même de grandes entreprises de distribution n’ont pas encore forcément intégré ne serait-ce qu’un logiciel de gestion de la relation clients (CRM ou GRC), ce qui leur permettrait de réunir un ensemble d’informations sur un client, autant sa fréquentation des points de vente réels et virtuels de l’entreprise, que les achats effectués, voire d’autres informations plus personnelles et qualitatives issues autant des médias sociaux que de l’analyse de diverses sources.

Et lorsqu’il y a un tel logiciel, les vendeurs en boutique n’ont pas forcément accès à vos informations personnelles lorsque vous entrez en magasin. C’est vrai qu’on se souvient rarement de vous!

La vente intelligente, ça existe!

La vente est un art et les techniques peuvent se parfaire, s’outiller mais la  technologie ne remplacera jamais tout.

La vente tout un art… et une technique

Cependant, grâce à une utilisation pertinente des technologies connectées disponibles, notamment mobiles et intelligentes, il est possible d’améliorer l’expérience de magasinage :

  • en reconnaissant le client à l’approche d’un point de vente (le « sound tracking« )
  • en nous incitant à rentrer dans un magasin en passant à proximité, grâce à des offres promotionnelles ciblées (ne me proposez pas une promo sur des soutien-gorges si je suis un homme…)
  • en nous apportant un accueil personnalisé! Le vendeur sait qui je suis et accède à mon profil client (CRM/GRC et tracking)
  • en nous aidant à mieux nous orienter dans une grande surface de vente (bornes intelligentes ou utilisation de la géolocalisation des articles)
  • en nous procurant de l’information complémentaire sur des produits qui m’intéresse :  disponibilité en magasin même si l’article n’est pas dans le rayon – peut-être derrière la caisse en attente d’être rangé ou dans un autre rayon par erreur, les choix de coloris ou de matières, les conseils d’entretien, comment l’agrémenter avec d’autres articles, etc. (scanner un code-barres, puces NFC, RFID, etc.)
  • en nous indiquant ou se trouve tel ou tel article que j’aurais pu voir sur le site Internet du marchand (wish-list),
  • bref la liste est longue et sans fin en définitive!

Il devient possible  de combiner plaisir, nécessité, magasinage en ligne et hors ligne ensemble pour offrir une expérience d’achat qui fidélisera le client – ou le prospect – et surtout qui effacera le sentiment de frustration souvent ressenti.

Les nouvelles technologies au secours des commerçants

Les nouvelles technologies connectées et intelligentes sont de plus en plus accessibles. Nous vous proposons d’en découvrir quelques-unes, qui utilisent notamment la reconnaissance par ultrasons, une technologie déjà bien répandue en Europe et non invasive, que bon nombre de centres d’achats au Québec pourraient exploiter.
Elles peuvent fonctionner avec tous les téléphones sans fil du marché, peuvent utiliser des bracelets connectés (ou même d’autres objets connectés), offre des interfaces intuitives autant pour les commerçants que pour les clients.

Pensons synergie entre commerces en ligne – incontournables -, commerces physiques et expérience du consommateur.


Passer au commerce en ligne c’est : revoir son modèle d’affaires pour passer du traditionnel au numérique, préparer son entreprise aux impacts du Web (logistique, facturation, services clients, technologies) choisir la bonne plateforme adéquate pour démarrer, et continuer d’appliquer les recettes commerciales qui ont fait votre succès.

Pour en savoir plus sur les technologies connectées et mobiles, sur le e-commerce et la transformation de votre modèle d’affaire et vous pouvez consulter notre blogue qui traite du passage des entreprises au numérique et au commerce électronique.

Contactez-nous il nous fera plaisir de vous répondre  et vous  accompagner dans votre transition ou transformation vers les technologies numériques.


Suivez-nous sur les médiaux sociaux : LinkedIn Facebook – Google+


 

2 thoughts on “Vendre mieux grâce aux technologies connectées

    1. Bonjour,
      Ce que j’explique dans cet article c’est le potentiel qu’offre aujourd’hui la technologie pour connecter le site marchand aux points de vente. De ce fait cela prend des points de vente de votre marque Trustfire. L’exemple serait que sur votre site marchand, un client (enregistré) s’est créé une liste de produits (wishlist). Lorsqu’il arrive dans un de vos points de vente, la borne détecte votre client en magasin, récupère les données de sa WishList et ainsi un vendeur reçoit l’information et peut s’occuper du client. L’avantage c’est que bien programmé, l’outil du vendeur peut lui suggérer des idées complémentaires à proposer au client en matière de produit,selon sa wishlist et son historique d’achat. Et ainsi faire augmenter d’une part le panier moyen du client et anticiper possiblement des besoins.Notamment.
      Ça prend plusieurs outils internes, notamment un CRM connecté à votre solution de vente. Et sans aucun doute le soutien d’une entreprise pour mettre en place ces solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *